Après avoir été saisie le 11 août 2016 par la Direction générale de l’alimentation (DGAL), l’ANSES a rendu un avis relatif à l’actualisation des connaissances sur la contamination par Campylobacter des volailles de chair afin d’établir une analyse coûts/bénéfices des mesures de maîtrise aux différentes étapes de la chaîne alimentaire en France.

 

Avec une augmentation constante du nombre de cas au cours des quinze dernières années, Campylobacter la cause la plus fréquente de zoonoses alimentaires d’origine bactérienne.

 

La viande de volaille est estimée comme la source la plus importante de campylobactériose avec dans la population générale française pour la période 2008-2013 un nombre de cas de 492 705 par an.

 

Campylobacter est un critère d'hygiène des procédés du règlement (CE) n°2073/2005 modifié applicable dans les abattoirs de poulets de chair.

L’hygiène des consommateurs en cuisine jouent un rôle important sur le risque de campylobactériose (transfert volaille vers les sufaces de matériel, nettoyage et désinfection)

De cette expertise ressortent 9 recommandations établies par l’ANSES à tous les maillons de la chaîne alimentaire de la production à la consommation et que le nouveau critère d’hygiène réglementaire depuis 2018 permettra d’affiner les modèles d’évaluation avec les données qui en ressortiront.

L’avis est consultable avec le lien internet suivant :

https://www.anses.fr/

 

AGROLAB peut vous proposer la recherche de Campylobacter (méthode real-time PCR). Pour tout renseignement contactez votre chargé de clientèle ou votre chargé d’affaires AGROLAB.

 

 

Author: Serge Campagne

 

Contact