Mineral-oil

Foodwatch international a fait un test international dans les poudre de lait pour bébés : Presque tous les produits en conserve testés contenaient des résidus de MOSH/MOAH.

 

Foodwatch international, en coopération avec Foodwatch Allemagne, Pays-Bas et France, a réalisé un test international sur différents produits laitiers pour bébés en conserve pour la recherche de résidus d’huiles minérales (MOSH/MOAH). Les produits provenaient des pays précédemment mentionnés.

 

Les résultats montrent que la moitié des produits pour bébés testés étaient contaminés par des résidus de MOAH (8 sur 16) et quasiment tous (15 sur 16) par des résidus de MOSH/POSH dont la teneur a été mesurée au-dessus de la limite de quantification.

 

La source potentielle de la contamination par les huiles minérales n'a pas pu être clarifiée dans cette étude ad hoc. Il est difficile de tirer des conclusions de ces constatations. En général, les hydrocarbures d'huile minérale dans les aliments peuvent provenir de résidus de lubrifiants utilisés (autorisés) dans la transformation des aliments, de la pollution de l'environnement dans les matières premières ou de la migration des matériaux d'emballage.

 

Exigences légales pour la MOSH et le MOAH

A l'heure actuelle, il n'existe pas de limites maximales pour les résidus de MOSH et de MOAH dans les aliments dans la réglementation européenne. L'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) en Belgique a donc publié une recommandation pour des "seuils d'action". Lisez notre article de janvier 2018 pour plus de détails: https://www.agrolab.com/en/agrolab-radar-2018-januar/682-agrolab-radar-belgium-mosh.html

 

En l'absence de réglementation européenne, les représentants des autorités de contrôle alimentaire des Länder en Allemagne (Länderarbeitsgemeinschaft gesundheitlicher Verbraucherschutz, LAV) et de l'industrie alimentaire allemande (Lebensmittelverband) recommandent l'utilisation de "niveaux de référence" pour les teneurs en hydrocarbures pétroliers (MOH) et leurs analogues structurels en avril 2019.

 

Quelle: https://www.lebensmittelverband.de/download/benchmark-levels-moh-in-foods

 

En ce qui concerne les aliments pour bébés, l’avis général est que ni MOSH ni MOAH ne devraient être présents en quantités mesurables dans aucun échantillon (< LOQ).
 

Notre laboratoire AGROLAB aux Pays-Bas, Dr. A. Verwey, peut tester la teneur en hydrobarbures d'huiles minérales (MOSH/MOAH) de vos produits.

Dr A. Verwey à Rotterdam a mis au point des méthodes analytiques sensibles accréditées pour déterminer la teneur en MOSH/MOAH dans les huiles, graisses et matrices alimentaires et les matériaux d'emballage (carton).

 

Comme il existe plusieurs méthodes, les résultats des différents laboratoires peuvent varier légèrement, ce qui peut rendre difficile la comparaison entre les différents formats de rapports. Notre méthode se réfère aux normes industrielles courantes et est équivalente à la méthode BfR 4/5/2012 et NEN EN 16995.

 

Faites confiance à l'un des laboratoires d'analyse des huiles et des corps gras les plus expérimentés d'Europe. Nous effectuons également l'analyse de résidus de MOSH/ MOAH dans les aliments pour bébés. Pour plus d'informations, veuillez-vous adresser à votre chargé d’affaires régional.

 

Si vous ne connaissez pas les coordonnées du commercial le plus proche de chez vous, veuillez utiliser notre outil de recherche de contacts sur le côté droit du site AGROLAB.

 

Pour en savoir plus: https://www.foodwatch.de/fileadmin/-INT/mineral_oil/documents/2019-10-24_Projectreport_babymilk_FINAL.pdf

 

 

Author: Tina Gruber

Translation: Serge Campagne

Contact